Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

BMW M440i xDrive 2021

Ce nez… Que dis-je ce cap!

BMW peut souffler le chaud et le froid en termes de design en alignant des évolutions de style tout en conservatisme et parfois oser des designs vraiment controversés. La plume des designers de la série 4 avait des effluves de produits euphorisants pour en arriver à dessiner une grille de calandre si « distinctive » pour rester poli. N’en demeure pas moins que la M440, aussi vilaine du devant soit-elle offre performance, tenue de route et plaisir au quotidien comme pas une. Est-ce que son allure viendra entraver son succès malgré son pedigree?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Ce nez… Que dis-je ce cap!

BMW peut souffler le chaud et le froid en termes de design en alignant des évolutions de style tout en conservatisme et parfois oser des designs vraiment controversés. La plume des designers de la série 4 avait des effluves de produits euphorisants pour en arriver à dessiner une grille de calandre si « distinctive » pour rester poli. N’en demeure pas moins que la M440, aussi vilaine du devant soit-elle offre performance, tenue de route et plaisir au quotidien comme pas une. Est-ce que son allure viendra entraver son succès malgré son pedigree?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Les plus et les moins

 Essai-auto a aimé :

  • Motorisation souple et performante
  • Tenue de route exemplaire
  • Habitacle bien ficelé
  • Suspensions adaptatives bien réglées
  • Économie de carburant étonnante
  • Meilleur système infodivertissement de l’industrie
  • Une grande routière avant tout

Essai-auto a moins aimé :

  • La calandre, la calandre et la calandre
  • Freins M Sport endurants mais difficiles à moduler
  • Coût des ensembles d’options
  • Places arrière difficiles d’accès
  • Absence de sièges de cuir perforés et ventilés

 

Design et habitacle

Les Anglais utilisent l'expression « the elephant in the room” pour designer ce qui saute aux yeux mais qu’il est mal venu de mentionner en bonne compagnie. La calandre de la série 4 de BMW fait office d’éléphant dans la salle tellement cet élément de design frappe de plein fouet malgré l’élégance en général du style de la M440. La silhouette vue des ¾ arrière est tout simplement parfaite, les proportions avant et arrière superbement équilibrées et le capot tout en longueur sans lourdeur non plus. La calandre vient tout gâcher ce coupé grand tourisme vu de l’avant. Il sera sage de choisir des couleurs de carrosserie sombres pour minimiser l’impact de cet élément stylistique comme le gris verdoyant de notre voiture d’essai. Cette peinture brille de tous ses feux sous le soleil avec ses reflets doré métallisé mais demeure particulièrement discrète à l’ombre. Les proportions de la M440 sont parfaites, long capot, parebrise incliné, pavillon très court et partie arrière tronquée tout y est pour assurer un style des plus classique. La vue des ¾ arrière résume l’essence même du coupé sport, le gonflement des ailes, les portières allongées et les bas de caisse stylisés, tout y est pour en faire une réussite classique de premier ordre.

L’habitacle de la M440 est aussi ce que BMW nous a habitué au cours des dernières années soit la simplicité, l’élégance et des matériaux et de l’assemblage de première qualité. Ce coupé offre des places arrière décentes mais l’accès y est difficile pour des adultes de bonne taille. Vaut mieux laisser la tâche aux enfants ou à vos amis sveltes et insouciants. Le confort à bord est assuré par d’excellents fauteuils de cuir de bonne qualité, ajustables de multiple façons mais qui ne sont ni perforés ni climatisés si bien que par journées de canicule on en sort détrampés de manière particulièrement inélégante. Le coffre de la M440 est profond, son ouverture assez généreuse pour y stoker vos valises et les caisses de vins que vous aurez accumulées lors de votre road trip dans la vallée du Niagara ou en Estrie.

Le système d’infodivertissement iDrive de dernière génération de BMW figure parmi les meilleurs de l’industrie tant par sa convivialité, son homogénéité et ses commandes vocales d’une simplicité déconcertante. Appuyez sur la touche des commandes vocales et dites « hey BMW » et le système s’active pour répondre à vos demandes. Dirige-moi au Starbucks le plus proche et les options s’affichent sur l’écran en moins d’une seconde. Demandez de vous diriger à la Malbaie et vous verrez s’afficher toutes les façons et trajets pour s’y rendre. C’est simple et ça fonctionne. Les commandes de la climatisation et de la chaine sono sont contrôlées via des touches tactiles donc pas besoin de passer par le système d’infodivertissement pour régler la température ou de sélectionner son poste de radio préféré. Il y plusieurs façons de gérer le système, soit par commande vocales, soit en utilisant la molette de contrôle sur la console ou en utilisant l’écran tactile.

 

Performances

« The ultimate driving machine » ce slogan si chère au constructeur allemand a essuyé certains revers au cours de son histoire. Les tendances lourdes du marché automobile qui tendent vers les VUS sont venues ébranler les bases du temple si bien que les berlines et coupés se sont faits plus discrets au profit des gammes X depuis près de dix ans. Les coupés de série 4 ont le mandat de perpétuer les attributs primaires de la marque soient la tenue de route, les performances et l’élégance d’un coupé sport allemand. Cette nouvelle mouture de la série 4 devrait donc remettre les pendules à l’heure et reprendre sa place qui lui revient, soit le standard à atteindre pour la concurrence.

Un coupé sport de luxe ayant de telles prétentions se doit d’avoir de quoi sous le capot pour réjouir sinon d’émerveiller son pilote. Une motorisation qui sans nécessairement sortir de l’ordinaire se doive de tout faire bien et le six cylindre en ligne de 3,0 litres turbo de la M440 ne déçoit nullement à ce chapitre. Ce groupe propulseur incorpore une hybridation légère de 48 volts qui utilise les freins pour accumuler de l’énergie dans sa batterie non dans le but d’économiser du carburant mais de réduire le nombre d’éléments mécaniques et de libérer ainsi la puissance du moteur pour de solides accélérations. Ce merveilleux moteur produit 382 chevaux et 364 livres de couple à partir de 1,800 jusqu’à 5,000 tours et est associé à une excellente boite automatique à huit rapports. La boite fait passer toute cette puissance aux quatre roues via le célèbre système xDrive qui en module l’acheminement en fonction des conditions routières. Ce système épatera les puristes puisqu’il est réglé de façon à conserver les attributs de tenue de route d’une propulsion. Les amateurs de boites manuelles devront aller voir ailleurs puisque BMW ne commercialise plus cette boite en Amérique du Nord.

La M440i n’est pas qu’un simple moteur souple, économe de carburant et rageur lorsque sollicité, c’est aussi un coupé sport doté d’un châssis capable d’en mettre plein la vue sans vous faire sauter les obturations dentaires sur mauvais revêtements. Les amortisseurs adaptatifs effectuent un travail exceptionnel pour feutrer les imperfections de la route en mode Confort et s’avèrent à la hauteur de la tâche en mode Sport pour attaquer les virages de votre circuit de campagne préféré. Les gros freins M, difficiles à moduler en ville vous évitent le pire en situation d’urgence sans surchauffe et peuvent répéter l’exercice sans problème. Sage en ville, économe sur autoroute et capable de vous surprendre en conduite poussée, la M440 remplie son mandat haut la main. Voici la nouvelle référence des coupés sport de luxe pour le moment.

 

Conclusion

La M440 a beaucoup de charme et surclasse aisément la Mercedes C43 coupé ou l’Audi S5 en termes de performances et de confort. Ce coupé sport s’apparente plus à une Grand Tourisme tant le confort et les performances sont facilement accessibles par le commun des mortels. Tout dans cette voiture est élégant, simple et accessible tant qu’on s’y sente rapidement à l’aise. Il faudra porter une attention particulière le temps venu de choisir les ensembles d’options puisque BMW a la fâcheuse habitude d’intégrer des éléments de sécurité disponibles sur des voitures de grande distribution dans des ensembles à plus de 6 000$. Malgré son prix et sa calandre notre BMW M440i xDrive a réussi à nous envoûter tant sa tenue de route, son confort, ses performances, sa souplesse au quotidien et son économie de carburant en font la référence des coupés sport de luxe.

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Série 4
Marque :  BMW
Version :  M440i xDrive
Autres versions disponibles :  430, M4
Catégorie :  Coupé sport de luxe
Nombre de place assises :  4
Nombre de portes :  2
Gamme de prix : 56 500 à 80 500 $
Prix de la version à l'essai : 78 000 $
Transport et préparation : 2 245 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  6 cyl en ligne
Cylindrée : 3,0 litres
Puissance (ch) : 382 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 364 lb-pi @ 1,500 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) : 8
Transmission manuelle (Nb rapports) : Non disponible

Performances

Accélération 0-100 km/h 4,8 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 9,8 L/100km

Sécurité

Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : oui
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : oui
Sièges climatisés non
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui

Système Sonore

Apple CarPlay ou Android Auto : les deux sans fil
Nombre de hauts-parleurs : 16
Branchement auxiliaires : oui
Port USB oui
Connectivité Wi-FI oui

Dimensions

Longueur : 4773 mm
Largeur : 1852 mm
Hauteur : 1393 mm
Empattement : 2851 mm
Garde au sol : 126 mm
Poids en état de marche : 1682 kg
Volume du coffre : 340 L
Capacité de remorquage : Non recommandé

Garanties

Générale :  4 ans ou 80,000km
Assistance routière : oui
Perforation due à la corrosion :  12 ans sans égard au kilométrage

Mots-clés: luxe