Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

Ford Bronco Sport 2021

Un revenant

Le tout premier Ford Bronco est apparu en 1965 en version vraiment plus que de base, sans élément de confort et doté d’une mécanique d’une extrême simplicité. Résultats mitigés en termes de vente mais Ford corrige le tir en 1978 avec sa deuxième génération assise sur l’architecture du F 150 donc plus gros et plus convivial mais met un terme à sa production en 1996. La légende veut que la cavalcade de OJ Simpson poursuivi par l’ensemble de la force constabulaire le Los Angeles ait eu raison de sa destinée. Petit saut en 2021 et Ford relance l’aventure du Bronco mais en deux versions; une pleine grandeur et musclée disponible cet automne et l’autre diminutive mais plaisante à regarder que nous avons essayée.

 

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12

 

Un revenant

Le tout premier Ford Bronco est apparu en 1965 en version vraiment plus que de base, sans élément de confort et doté d’une mécanique d’une extrême simplicité. Résultats mitigés en termes de vente mais Ford corrige le tir en 1978 avec sa deuxième génération assise sur l’architecture du F 150 donc plus gros et plus convivial mais met un terme à sa production en 1996. La légende veut que la cavalcade de OJ Simpson poursuivi par l’ensemble de la force constabulaire le Los Angeles ait eu raison de sa destinée. Petit saut en 2021 et Ford relance l’aventure du Bronco mais en deux versions; une pleine grandeur et musclée disponible cet automne et l’autre diminutive mais plaisante à regarder que nous avons essayée.

 

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12

 

Les plus et les moins

 

Essai-auto a aimé :

  • Un look accrocheur
  • Une gamme de versions complète bien étagée
  • Un habitacle volumineux et matériaux robustes
  • Une boite automatique huit rapports (pas de CVT)
  • Des détails du design intérieur originaux
  • Un beau clin d’œil au passé

Essai-auto a moins aimé :

  • Grande sensibilité aux vents latéraux
  • Moteur 3 cylindres décevant
  • Essence super requise pour obtenir la puissance annoncée
  • Suspensions pas à la hauteur des prétentions du look

Essai-auto recommande la version Big Bend

 

Design et habitacle

 

Sans vouloir diminuer l’œuvre de Ford, le Bronco Sport est plus qu’un exercice de style et une vaine tentative de maximiser ses investissements dans la plateforme de son nouvel Escape. Les intentions du manufacturier sont claires soit d’offrir un VUS compact différent et capable de s’aventurer hors route sans toutefois aller se frotter au Jeep Wrangler. Cette tâche reviendra au Bronco pleine grandeur. Dès le premier coup d’œil le design nous accroche même si notre jeune âge ne nous permet pas d’avoir des flashbacks des premiers Broncos. Les plus vieux cependant y verront un joli clin d’œil à cette époque. La carrure du véhicule, le toit qui remonte au milieu de parcourt, la grille avant simple avec ses phares ronds, le lettrage blanc et la police utilisée qui date des années 60, tout y est pour assurer un look différent et rétro sans tomber dans la carricature. Notre Outer Banks est la version plus « ville » des quatre proposées et est équipée de pneus quatre saisons montés sur des roues de 18 pouces ainsi que des menus détails plus civilisés comme une calandre moins agressive et des phares d’appoint. L’Outer Banks n’en conserve pas moins tout l’allure d’un véhicule capable d’aller se frotter à une nature moins citadine.

L’approche rétro qui fait appel à un allure de robustesse se poursuit à l’intérieur car tout y est à angle droit. Très peu de courbe et un tableau de bord aux lignes simples et, oui, droites. L’Outer Banks étant la version la plus citadine du groupe offre une cabine plus cossue, des sièges de cuir et de tissus souples, chauffants mais pas climatisés, un système d’infodivertissement Sync3 complet avec la navigation mais doté d’un écran plutôt petit. Là s’arrête la civilité du Bronco Sport puisque le reste de l’habitacle est conçu pour affronter des cargaisons pas toujours propres ou civilisées. L’espace bagage est tapissé de protections en caoutchouc robuste jusqu’aux dossiers de la banquette arrière. Si bien que le coffre peut accueillir des vélos de montagne crottés sans soucis puisque l’espace bagages se lave aisément. L’habitacle est spacieux à l’avant et les passagers arrière peuvent bénéficier d’un bon dégagement pour la tête grâce à une ligne de toit qui est surélevée dans sa partie arrière. Le hayon du Bronco Sport s’ouvre de deux façons soit en ouvrant la fenêtre du hayon ou le hayon au complet. C’est pratique et pas tellement vu dans ce créneau de VUS.

 

Au volant

 

Le Bronco Sport partage son architecture de base avec le Ford Escape mais de nombreuses modifications ont été apportées pour solidifier le châssis et de rendre le véhicule plus robuste et capable d’affronter des routes plus difficiles. La motorisation n’a pas bénéficié de telles considérations puisque nous y retrouvons le même 3 cylindres turbo de 1,5 litres pour les trois premières versions et le 4 cylindres de 2,0 litres dans la version Badlands. Comme pour l’Escape, les deux moteurs sont jumelés à une très bonne boite automatique à 8 rapports. Le Bronco Sport n’a pas droit à la motorisation hybride de l’Escape ni d’une version à traction étant donné sa vocation différente. Les versions Base, Big Bend ainsi que notre Outer Banks doivent se contenter du 3 cylindres turbo qui produit 181 chevaux et 190 livres de couple alors que seule la version Badlands jouit du 4 cylindres. Sur papier les chiffres annoncés se comparent favorablement aux Honda CR-V et Toyota RAV4 mais Ford alimente ses moteurs d’essence à indice d’octane plus élevé pour arriver à de telles mesures de puissance.  Bien que le manufacturier spécifie que le moteur du Bronco Sport a été conçu pour fonctionner avec de l’essence ordinaire de 87 d’octane, il recommande d’utiliser une essence super de 91 d’octane par températures chaudes ou lorsque le véhicule tracte une remorque. Il n’en faut pas plus pour déduire qu’on obtient une puissance moindre de ce qui est annoncé en utilisant de l’essence ordinaire.

Le Bronco Sport est conçu pour rouler sur la terre battue et les rangs de nos campagnes, en principe. Notre version Outer Banks avec ses pneus 4 saisons et ses roues de 18 pouces est décidément plus à l’aise en ville mais ne cède pas beaucoup de terrain sur des routes de graviers en fort mauvais état grâce à des modes de conduite qui modulent l’efficacité du rouage intégral de série et des suspensions à grand débattement. Les versions Big Bend et Badlands peuvent faire mieux dans de telles circonstances ayant des jantes de 17 pouces et des pneus mieux adaptés aux expéditions hors route. En termes de performances le 3 cylindres déçoit quelque peu. Sa sonorité n’est pas agréable, les vibrations au ralenti font osciller le capot et la colonne de direction et il faut sérieusement y penser à deux reprises avant de doubler un véhicule tant la puissance s’essouffle rapidement. On sent l’effet du couple de 190 livres dès 3,000 tours qui nous extirpe d’un arrêt complet mais la puissance plafonne beaucoup trop tôt. Peut-être faudra t’il se résigner à nourrir le petit moteur à de l’essence super? À la pompe cependant c’est mieux avec des consommations observées de 7,8 l/100km sur route et 9,8 en ville. Le Bronco peut tracter des remorques de 2,000 livres avec le 1,5 litres et de 2,200 pour la version Badlands équipée du 4 cylindre de 2,0 litres.

 

Conclusion et fiche technique

 

Ford a réussi un bon coup de marketing en jouant une carte rétro sans tomber dans le cliché et la carricature. Les têtes se tournent à son passage et j’ai dû à plusieurs reprises informer des passant des origines et caractéristiques du petit VUS. Cela dit Ford offre quatre versions du petit Bronco : la version Base plutôt modeste mais dotée de la traction intégrale et de modes de conduite proposée à 32 199$; vient la plus homogène du groupe, la Big Bend avec les fonctions les plus populaire pour un prix de 34 199$; notre véhicule d’essai Outer Banks plus luxueux qui commande un prix de 37 699$; et finalement la version la plus poussée, la Badlands à 40 199$. Le Bronco Sport n’est pas à la portée de toutes les bourses mais sa version Big Bend et une sélection parcimonieuse d’options vous permettra d’avoir un VUS original qui peut affronter des routes et des sentiers pour accéder à vos endroits de camping préférés.

Petit quiz en terminant, trouvez le décapsuleur de bouteille que les designers de Ford ont habilement intégré dans le Bronco Sport.

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Bronco Sport
Marque :  Ford
Version :  Outer Banks
Autres versions disponibles :  Base, Big Bend, Badlands
Catégorie :  VUS compact
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 32 199 $ à 40 199 $
Prix de la version à l'essai : 41 724 $ avec options
Transport et préparation : 2 000 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  3 cylindres turbo
Cylindrée : 1,5 litres
Puissance (ch) : 181
Couple (lb.pi@tr/min) 190 lb-pi @ 3,000 tours
Transmission automatique (Nb rapports) :  8
Transmission manuelle (Nb rapports) :  ND
Transmission variable continue : non

Performances

Accélération 0-100 km/h 9,1 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 8,3 L/100km

Sécurité

Assistance au freinage : oui 
Répartition électronique du freinage : oui 
Assistance à la stabilité : oui 
Système d'avertissement de collision : oui 
Système d'avertissement de changement de voie : oui 
Système d'avertissement d'angle mort : oui 
Aide au stationnement : oui 
caméra de recul : oui 

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir et tissu 
Sièges chauffant avant : oui 
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation oui 
Système de clé sans main oui 
Banquette rabattable oui 
Troisième rangée non

Système Sonore

Apple CarPlay ou Android Auto : les deux
Nombre de hauts-parleurs : 10
Branchement auxiliaires : oui 
Système de divertissement arrière non
Port USB oui 
Connectivité Wi-FI oui 

Dimensions

Longueur : 4387 mm
Largeur : 2088 mm
Hauteur : 1783 mm
Empattement : 2670 mm
Garde au sol : 200mm
Poids à vide : 1568 kg
Volume du coffre : 833 L
Capacité maximale de chargement : 2897 L
Capacité de remorquage : 907 Kg

Garanties

Générale : 3 ans / 60,000 km
Assistance routière : 5 ans / 100,000 km
Perforation due à la corrosion : 5 ans sans égard au kilométrage 

 

Mots-clés: VUS compact